AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When the sun sets we're both the same [Skynoa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ta bouille de survivant :
Zombies tués : 182
Survit depuis le : 10/04/2016

MessageSujet: When the sun sets we're both the same [Skynoa]   Lun 11 Avr - 22:39

Bizarrement, même si elle était très confortable dans le lit de son meilleur ami, le sommeil ne semblait pas vouloir la gagner totalement. Elle avait quand même dormi un peu, mais voilà qu'elle était vite réveillé une fois le soleil levé. Dans sa tête, plusieurs choses se bousculaient. Elle ne se sentait pas tranquille, du moins pas encore. Paresseusement, Chen s’extirpa de sous les couverture, tout à coup très tenté par l'idée de prendre une douche chaude. Elle ferait ça rapidement, pour en laisser aux autres. Cobain pourrait toujours dormir à sa guise, de son côté elle ressentait le besoin de bouger un peu pour se changer les idées. Attrapant son jeans et son hoodie, elle se faufila à la salle de bain. Un regard rapide en direction du miroir la fit grimacer. Bordel, elle sortait de la rue oui. Soupirant doucement, elle retira son shorty et son t-shirt avant de se placer sous le jet d'eau. Son corps se détendit un peu et la brunette attrapa le shampoing, puis le savon pour se faire plus propre. Elle songea rapidement à sa maison d'avant, celle qu'elle avait partagé avec Dallas durant plusieurs semaines. Chen ne s'ennuyait pas, mais elle y pensait toujours. C'était un sujet qu'elle refusait farouchement d'aborder. Ce qui c'était passé là-bas et pourquoi elle était partie. Trop difficile ou trop compliqué à expliquer. Elle se protégeait surtout elle-même de ne rien dire. Elle ne voulait pas craquer et encore moins pleurer sur son sort. Ce n'était pas le moment pour ça. Une fois bien propre, elle s'enroula dans une serviette avant d'éponger soigneusement sa chevelure rebelle. Lentement, elle remit ses vêtements avant de quitter la pièce à pas feutré. Son regard s'attarda sur tous les objets de la maison, voyant que rien n'avait vraiment changé depuis sa dernière visite. Eux avaient changé certes, mais pas le décors. Elle ne se sentait plus la même, tout comme elle sentait que son meilleur ami en avait trop sur les épaules. Cette nouvelle vie risquerait vraiment de les achever à force. Plus rien n'avait de sens ses temps-ci. Tout dégringolait bêtement. Et personne n'avait la force de tout rebâtir à nouveau.

La brunette se posa finalement dans la cuisine. Le ventre creux, elle ouvrit le réfrigérateur pour voir s'il y avait quelque chose à se mettre sous la dent. Son regard se posa sur le pot de cornichon, lui arrachant un mince sourire. Elle savait que Cobain les préservait pour elle, du moins lorsqu'elle venait chez lui de temps en temps. Préférant plutôt un déjeuner normal, elle se versa un petit bol de céréale. Observant les personnages étranges sur la boîte, elle comprit vite que ce devait être à Charlie. D'ailleurs, ça goûtait plus le sucre qu'autre chose. Hum. Oh well... Perdu dans ses pensées, elle mangea machinalement, la tête ailleurs une fois de plus. Elle fit le saut lorsque la voix de Sky la ramena sur terre. Doucement, elle leva les yeux vers elle, étirant un léger sourire en guise de salutation. Chen se souvenait bien de la dernière fois où elle lui avait parlé. Ça ne s'était pas tellement bien terminé. Probablement par sa faute, étant donné que Skyler ne faisait que son travail. Terminant sa bouché de céréale, elle posa la cuillère dans le bol. Bon allé, elle pouvait bien lui parler un peu. « Salut Sky... » Voilà qui semblait être un bon début oui. D'un geste de la main, elle repoussa ses cheveux par derrière, dégageant ainsi son visage. « Ton frère a encore insisté pour que je reste à dormir... » Bha quoi. Ce n'était pas elle qui s'était imposée, c'était la vérité. Elle haussa les épaules, avant de continuer à manger. Elle n'était là que temporairement, du moins, le temps de figurer ce qu'elle allait faire de sa peau. « Désolé pour...notre dernière conversation, je voulais pas que ça se termine mal... » Guettant sa réponse, elle semblait tout de même bien réagir. Sky n'était pas fâché, du moins, c'était de l'histoire ancienne désormais. En général, la brunette se montrait toujours gentille avec la sœur de son meilleur ami. Ce n'était pas dans ses habitudes de la brusquer ou d'être vilaine avec elle. Oui elle pouvait parfois être impulsive, mais elle l'appréciait tout de même. Rare était les filles qu'elle savait supporter. « Et comment tu vas sinon? » Elle se doutait qu'elle ne nageait pas dans le bonheur total, tout le monde avait ses problèmes, mais elle préférait lui laisser la chance de dire ce qu'elle voulait. C'était une question sans prise de tête quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ta bouille de survivant :
Zombies tués : 70
Survit depuis le : 04/06/2015

MessageSujet: Re: When the sun sets we're both the same [Skynoa]   Sam 16 Avr - 11:18

Skyler n'avait pas encore réussi à trouver les bras de Morphée. Emmitouflée dans le hoodie de Miles, elle regardait Charlie dormir. Sa présence la rassurait. Ce petit être était comme un soleil. Il mettait du baume sur ses blessures, sur ses mauvais moments du passé qui hantaient sans relâche le présent. Parfois, elle avait l'impression de l'entendre. La nuit, elle s'attendait à le voir sortir de l'ombre et a sauté sur elle sans ménagement pour la violenter encore et encore. Discrètement, elle attrapa un livre et avec une lampe torche prit le luxe d'en lire plus sur la biologie. Elle était toujours autant décidée a trouvé quelque chose pour guérir les malades. Les couloirs étaient de moins en moins bombés. On y allait pour mourir dignement. Elle passait ses journées à tuer des personnes en phase terminale. Un pistolet utilisé pour abattre les porcs à la main. Oui, l'hôpital était devenu un abattoir. Cela ne l'aidait pas à s'endormir, le pire, peut-être, était de voir des enfants si malades qu'ils ne reconnaissent plus leurs parents. Elle ne pouvait pas s'empêcher de regarder Charlie plus tendrement et quand elle revenait de ses longues journées : elle le serrait longuement contre elle. Il est la chose la plus précieuse qu'elle ait. Elle tenta de fermer à nouveau les yeux, posant son livre contre sa poitrine, mais de nouvelles images assaillirent son esprit alors elle décida de continuer sa lecture, même si ses yeux la brûlaient de fatigue.

Lorsqu'elle entendit l'eau couler, elle fronça les sourcils. Cobain était déjà réveillé ? Elle regarda sa montre. Skyler ferma soigneusement son livre, le posa sur la table de chevet avant de se lever pour savoir qui était cette personne. La main sur le manche de la batte de baseball, le cœur battant à tout rompt, elle entrouvrit la porte, mais l'inconnu sortit à ce moment-là de la douche. Elle dut donc refermer rapidement. Elle entendait ses pas dans le couloir, la personne était maintenant dans le salon. Serrant son arme de fortune, elle ouvrit silencieusement la porte. Personne dans la pièce principale de vie, Skyler regarda donc dans la cuisine et vit à sa grande stupeur Chenoa. Elle baissa ses bras et son arme.

« Chen ? » Cette dernière releva la tête. « Pardon, je... »

Skyler se mit à rougir de malaise et posa la batte dans un coin de la cuisine. On n'était jamais trop prudent, surtout en ce moment. Elle ne voulait pas revivre le traumatisme qu'elle avait vécu avec Ethan. Le doc soupira et sortit deux tasses avant de mettre de l'eau à chauffer. Les sachets de thé dans les mugs, elle mit le sucre sur la table, deux petites cuillères sans répondre à la brunette qui mangeait les céréales de Charlie.

« C'est ok t'inquiète. »


Elle sortit le lait de soja et s'appuya sur le plan de travail, les bras croisés, regardant ses pieds plutôt que l'amie de son frère.

« Je suis contente de voir que tu vas bien. »

Skyler était sincère, elle n'avait jamais souhaité la mort de quelqu'un. Sauf d'Ethan, mais bon... Elle avait ses raisons ! En dehors de lui, elle avait toujours prit soin de chérir la vie humaine. Sinon, elle ne serait pas docteur n'est-ce pas. Oui, elle n'était plus étudiante, les survivants de l'hôpital avaient prit soin de corriger cela. Parce que les patients dans un dernier soupire préférait avoir devant eux des professionnels plutôt que des étudiants, même si cela ne changeait pas leur sort. Skyler ne pouvait pas les soigner. Personne ne le pouvait. Elle serra ses bras pour tenter de contenir la vague de mélancolie qui commençait à monter en elle. Skyler écouta sa réponse. Elle continua de regarder le sol :

« Vous n'étiez pas les seuls. »

La dernière fois qu'elles s'étaient vus, la conversation avait tourné au vinaigre. Ce terrible jour de la panne de courant à l'hôpital. Elle se souvenait parfaitement du chaos qui y régnait. La peur des gens, la panique des médecins épuisés qui tentaient de faire de leur mieux. Chenoa et Dallas n'avaient pas été les seules à profiter de cette aubaine.

« Nos stocks ont été dévalisés et... Comme ton copain l'a si bien dit beaucoup de patients sont morts, pas forcément du virus et certainement pas dans les meilleures conditions... Nous ne pouvions pas les aider. Et puis le gouvernement a prit son temps pour renvoyer des produits. Quand je vois la situation aujourd'hui, je comprends pourquoi. »

Skyler était franche. Elle n'allait pas ménager Chenoa parce que cette dernière semblait fatiguée. Elle aussi n'en pouvait plus. Elle était à bout de nerfs. Parce qu'après la panne de courant, ils n'avaient pas pût donné une mort digne à des patients qui méritaient de partir sans souffrance. La jeune Forrester était devenu aigris, principalement dû par le dégoût qu'elle avait envers les profiteurs des premières heures et des dernières.

« J'espère que les médocs que vous avez prit on servit à quelque chose. »

L'eau maintenant chaude, elle la versa dans les tasses puis en mit une devant Chen. Elle versa le sucre puis le lait avant de tourner longuement le breuvage en regardant ce dernier faire un tourbillon. La brunette lui demandait comment elle allait. Un long soupire passa ses lèvres tandis que sa main glissa dans ses cheveux.

« Je suppose que tu sais ce qu'on fait maintenant à l'hôpital... » Elle retira le sachet de son mug pour le poser sur la table. « Voilà le remède que l'on a trouvé. La solution. » Elle hausse les épaules et attrapa sa tête dans ses mains : « J'ai pas signé pour ça... » Skyler prit une grande inspiration avant de relever sa tête pour pouvoir boire sa boisson chaude. Le thé avait le don de calmer ses nerfs. « Sinon... Je vois toujours Miles, il me rend heureuse, il me permet de sourire à nouveau et d'arrêter de me torturer et de me blâmer pour les carcasses qui s'accumulent au crématorium. »

Skyler serra sa tasse pour calmer ses tremblements.

« Et toi alors... Dis-moi que tu as des choses plus joyeuses à me dire... »

_________________
I'm broken

⋆ Or you fight or you let yourself die


On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace nous sommes libres.(c) excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ta bouille de survivant :
Zombies tués : 182
Survit depuis le : 10/04/2016

MessageSujet: Re: When the sun sets we're both the same [Skynoa]   Dim 17 Avr - 15:26

L’accueil avec batte de baseball lui en disait déjà beaucoup. Elle ne releva cependant pas ce détail, voyant bien que Sky se détendait aussitôt en voyant à quel intrus elle avait affaire chez elle. Après tout, elle avait parfaitement raison d'être sur ses gardes. La rebelle ne lui en voulait pas. Laissant la plus jeune s'occuper de préparer ce qui allait ressembler à du thé, elle termina doucement son bol de céréale, lui signalant gentiment que Cobain était celui qui avait insisté pour qu'elle dorme ici. Oui bon, ce n'était pas la première fois qu'elle squattait cet apparemment, mais depuis que tout partait en vrille, elle préférait ne pas ajouter de problème à ceux qui en avaient déjà trop sur le dos. En observant discrètement mini Forrester, elle pouvait deviner que beaucoup de choses se bousculait dans sa vie. Elle semblait tenir le coup malgré tout, mais Chen se promis de ne pas la faire chier plus qu'il ne faut ce matin et débuter avec des excuses au sujet de leur dernière rencontre. C'était plus sage, oui ça lui arrivait de faire le bon choix et puis elle souhaitait sincèrement rétablir les choses entre elles. À l'écoute, elle laissa Sky lui raconter ce qui c'était passé à l’hôpital et à la mention de son « copain » elle grinça des dents intérieurement. Dallas. Pouvait-il seulement lui foutre la paix désormais et ne plus jamais entendre parler de lui? C'était trop demandé? Ses céréales allaient passer de travers sinon. « J'ai toujours les médocs oui et ils serviront à cette famille principalement lorsqu'il ne restera plus rien pour survivre » Elle lui jeta un coup d'oeil rapide, sérieuse dans ses propos. De son côté, elle avait tout gardé pour elle-même. Sauf qu'elle n'avait techniquement pas besoin de tout ça alors... C'est à eux qu'elle souhaitait les donner. Cob, Sky, Charlie... Ceux qui comptait encore pour elle. La brunette plongea ensuite son regard dans sa tasse de thé chaude, récupérant un peu de sucre pour en mettre dedans. Tout de même intéressée à prendre de ses nouvelles directement, Chenoa leva les yeux vers elle. Effectivement que son job devait poser problème ses jours-ci. Elle n'osait pas imaginer à quoi pouvait ressembler l’hôpital. Une sorte de champs de bataille probablement. « ...mouais, t'es courageuse de ne pas abandonner tu sais... » De son côté, elle se serait tiré de là vite fait. Pas question d'endurer des horreurs jours après jours ou encore de voir une tonne de personne crever sous tes doigts. Ce n'était pas trop son truc. Certes, elle était différente de Sky vis à vis de leur personnalité respective, mais il s'agissait réellement de courage ou de force sans nom pour poursuivre ce métier là en pleine crise de virus.

Le nom de Miles lui arracha un moue boudeuse, n'étant pas spécialement fan de ce type. Sauf que mini Forrester venait de lui dire qu'il la rendait heureuse, elle n'allait tout de même pas briser cela. Elle n'était pas stupide. S'il y en avait une ici qui méritait bien de sourire et d'être heureuse c'était Sky et personne d'autre. Peu importe avec qui. Chen prit une gorgée de thé avant de reposer doucement la tasse. « Tant mieux alors... » Si Miles était le héro du jour, whatever. La dent qu'elle avait contre lui ne concernait personne sauf eux anyway. Bref, le genre de détail dont elle s'occuperait un autre jour. Rien ne pressait. Hum, la question soudaine de Sky la tira de ses pensées. Des choses plus joyeuses? Elle risquerait d'être bêtement déçue. Hésitante, elle fit mine de réfléchir, cherchant vraiment ce qui pourrait être une bonne nouvelle. « Ah bien je ne vis plus à Hollywood chez mon...copain comme tu dis... » Quoi? C'était joyeux ça non? De toute façon, tout le monde le détestait, y compris Cobain. Elle pouvait donc voir ça comme quelque chose de positif. Pour les autres, pas pour elle. Forçant un petit sourire en coin, elle poursuivit. « C'était pas vraiment là ma place de toute façon, je me débrouille mieux toute seule » Oui genre dans la rue, comme avant. Y'en avait marre d'être seule sérieux. Elle en avait marre de tout anyway. « Ce fût une semaine...compliqué » Est-ce que le mot compliqué pouvait réellement résumer la semaine de merde qu'elle venait de vivre, isolée de tout et de tout le monde à ravaler sa frustration et sa peine d'avoir été rejetée, après voir ouvert son cœur à quelqu'un qu'elle croyait vraiment aimer? Gosh. Elle soupira. Fucking cauchemar. Dallas ne l'avait pas raté et en bout de ligne, il était celui qui s'en sortait gagnant. Il était débarrassé d'elle, parce qu'il avait judicieusement trouvé le moyen de la blesser assez pour qu'elle parte. Félicitation. « Bref, tout va bien oui, je vais juste réfléchir un peu à ce que je veux faire maintenant... » Où vivre, où se nourrir, où aller, quoi faire de sa peau. Une éternelle adolescente en crise existentielle. Quoi qu'il en soit, elle s'était déjà fermement résolu à ne pas entrer plus dans les détails. Personne n'avait besoin de savoir qu'elle était à deux doigts de craquer avant de tomber sur son meilleur ami. Il réussissait toujours à lui redonner le petit bout de force qui lui manquait pour tenir. Et oui, elle tiendrait solidement, pour sa propre santé mental et pour les autres. Pas le temps de pleurer. Elle détestait pleurer anyway. « Comment ça se passe avec ton frère? » S'il y avait une chose qu'elle savait bien, c'était que Cobain avait vécu difficilement l'accident de Sky et qu'ils se parlaient presque plus tous les deux. De son côté, elle ne prenait pas aucun parti, préférant surtout se mêler de ses affaires. Malgré tout, elle tenait beaucoup à son meilleur ami et elle n'avait justement pas manqué l'occasion de lui dire que sa famille avait besoin de lui. Elle espérait vraiment que leur relation frère-soeur à tous les deux se replace tranquillement sur une bonne voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ta bouille de survivant :
Zombies tués : 70
Survit depuis le : 04/06/2015

MessageSujet: Re: When the sun sets we're both the same [Skynoa]   Mar 19 Avr - 23:59

Skyler devait changer. Elle n'avait pas le choix, pas l'envie non plus. Parce que seuls les forts survivaient et elle ne voulait pas être un poids pour Cobain ou bien Zayn... Même si ce dernier était porté disparu depuis trop longtemps maintenant. Le doc s'attendait à voir son corps apparaître un jour à la morgue, sans qu'elle eût le temps de lui dire au revoir, de le remercier de l'avoir protégé en supprimant Ethan. C'était peut-être cela le pire, aux yeux de Skyler, ne pas avoir pu dire au revoir au peu de personnes qui comptaient dans sa vie. Même si ce n'était que pour un baiser, un je t'aime... Elle avait vu des familles se détruire à cause de cela. Ils auraient été capable de tout dans le but d'entendre les derniers mots de leur enfant. Skyler les récoltait toujours soigneusement et les consignait d'une façon presque morbide dans un carnet. Pour ne pas oublier ceux qui sont tombés, ceux qui n'ont pas eurent sa chance. Elle ne voulait pas les oublier. Elle ne le pouvait pas. Si elle le faisait, alors ils allaient définitivement mourir. Gabriel la traitait de folle quand il la voyait faire. C'était juste sa façon de tenir bon, d'être civilisé quand rien ne semble avoir un sens dans cette société qui tombe en ruine. Elle faisait ce qu'elle avait toujours fait, ce que lui disait son cœur, sa conscience. Même si ce n'était pas quelque chose de compréhensible pour son prochain. Tant pis. Elle voulait être en paix avec elle-même. C'est pour cela qu'elle avait toujours une arme sur elle. Parce que sa mission était de protégée Charlie et son frère. Sa famille. Les deux êtres les plus importants de son existence se tenaient sous son toit. Elle ne laisserait pas le hasard prendre leur vie. Hors de questions. Pas tant qu'il y avait de l'air dans ses poumons. En voyant Chenoa, elle baissa son arme avant d'aller préparer une tasse de thé. Cela apaisait tous les mœurs et toutes les humeurs. Il ne pouvait pas y avoir de guerre à une table quand le thé était servi.
Ce n'est pas pour autant qu'elle allait garder le fond de sa pensée pour elle. Skyler avait encore beaucoup de rancœurs envers les rebelles, les résistants, les pilleurs, toutes ces personnes qui sans penser ont prit des médicaments vitaux pour la survie de certains patients non contaminés par le virus. Chenoa en faisait malheureusement partie. Alors, elle prenait pour les autres en quelque sorte. Elle n'était pas juste. Cela faisait des semaines qu'elle faisait des choses qui n'allaient pas dans ce sens : pourquoi devrait-elle continuer à diriger avec des valeurs qui semblaient désuètes ? Pourtant, elle marque des points, elle soupire longuement :

« Je... Je me casse la tête pour trouver des remèdes avec des plantes, on va devoir se sortir de cette habitude des anti-biotiques. Avec Gabriel, on a réussi à soigner beaucoup de plaies seulement avec des onguents. »


Skyler voulait croire encore. Une part d'elle ne voulait pas être défaitiste et pessimiste. Elle continuerait de se battre, même si un jour l'espoir n'est plus. Chenoa la pense courageuse. Elle hoche négativement la tête :

« Y'a rien de courageux Chen... Je... Je mets fin aux souffrances des gens, je ne suis pas Wonder Woman. Les gens continuent de nous emmener leurs malades, leurs enfants parce qu'ils ne peuvent pas mettre un terme à leur douleur, alors on le fait... »


Elle serre sa tasse, de plus en plus forts : ses tremblements ne pouvaient de toute façon pas être cachés. Comme toujours dans ces moments-là, elle pensa à Miles. Elle releva ses épaules pour loger son nez dans le col pour y sentir son odeur. Elle ne savait pas ce qu'il y avait entre eux... Elle savait juste qu'elle voulait passer sa vie à ses côtés. Même si ce n'était qu'en temps qu'ami. Parce qu'il faisait partie de ces personnes qui valaient la peine d'être connues. Skyler n'a jamais su pourquoi Chenoa et lui ne s'entendent pas. Elle n'avait jamais demandé, car cela n'était pas ses oignons. Elle retrouvait le sourire quand elle imaginait ses traits. Demandant à son tour des nouvelles de la brunette. Elle espérait que Chen lui donnerait de bonnes nouvelles.

« Je... Je suis désolée. »
Skyler était sincère. Elle n'aimait pas Dallas, mais Chenoa avait l'air heureuse avec lui, alors elle n'était pas là pour juger. Elle hausse les épaules : « Pas avec les temps actuels... Je pense qu'être seule est une erreur, même si tu es une des femmes les plus fortes que je connaisse. » Elle prit une nouvelle gorgée de son thé : « Tu es la bienvenue ici Chen. On n'a pas grand chose, mais... Tu fais partie de la famille. »

Skyler est à nouveau sincère. Sa question lui fit perdre son sourire. Elle hausse les épaules :

« Pas très bien. Il ne sait toujours pas comment agir avec moi. Il... Je ne sais pas. Son regard a changé. »
Elle regarde le liquide : « Je... J'ai déjà dû mal à vivre avec moi-même, à me regarder dans une glace, mais... Le regard de mon frère me redonne une claque à chaque fois... Je... J'ai l'impression qu'il ne peut plus me voir normalement... » Elle serre sa mâchoire : « Il ne sait juste pas quoi faire pour que je guérisse, j'ai beau lui dire qu'il n'y a rien à faire : je crois qu'il s'en veut. » Elle passa sa main dans ses cheveux : « Je ne sais pas de quoi... Ethan aurait trouvé un moyen ou un autre d'arriver à ses fins.... » Elle prit une longue inspiration.

_________________
I'm broken

⋆ Or you fight or you let yourself die


On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace nous sommes libres.(c) excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ta bouille de survivant :
Zombies tués : 182
Survit depuis le : 10/04/2016

MessageSujet: Re: When the sun sets we're both the same [Skynoa]   Mer 20 Avr - 16:15

Vrai qu'elle n'avait vraiment aucune notion en médecine, en peu de chose en fait, mais cela ne faisait pas d'elle une fille stupide pour autant. Elle se doutait bien qu'une fois les médicaments écoulés, ils allaient tous devoir improvisés à l'aide de remède naturel. Comme Sky venait de lui dire, ils tentaient déjà de trouver une solution. C'était une bonne chose, probablement. Pour sa part, elle n'était d'aucune aide sur ce côté-là, mais à sa défense, elle tombait très rarement malade. Peut-être parce qu'elle avait vécu dans les microbes toute sa vie. La rue n'est pas toujours l'endroit le plus propre qui soit. Ou bien elle avait simplement un bon système immunitaire. Quoi qu'il en soit, son corps était plus endurci qu'un petit bourgeois d'Hollywood. Heureusement d'ailleurs. Elle ne se sentait pas du tout menacé côté santé, même en sachant que le virus semblait éliminer de plus en plus de personne, voir bientôt la moitié de la ville. Quelque chose lui disait qu'il resterait que la vermine à la fin. Les bonnes personnes partiraient en premier ouais. Ça semblait drôlement pessimiste comme réflexion, mais la loi de la jungle, elle connaissait ça et en vu de ses expériences antérieurs, des gens qui retournent à l'état sauvage, ce n'est pas beau du tout. En gros, il n'y aurait pas que le virus qui serait destructeur. Mais ça, elle n'avait pas besoin d'en parler à Sky. Elle avait mieux à faire avec son boulot que de penser aux détails. « Ouais bha pour moi c'est du courage, de la force ou whatever le nom. Sky, ça ne fait aucune différence, ce que tu fais, c'est au dessus de la force de bien des gens » Elle termina son thé, tout en jetant un coup d'oeil vers mini Forrester. Certes elle tenait encore le coup, mais c'était plus qu'à un fil. Valait mieux ne pas insister sur la conversation qui tournait autour de son boulot. Ça lui ferait plus de mal qu'autre chose et malheureusement, Chen n'avait aucune solution miracle sous la main ni d'encouragement suffisamment puissant pour lui remonter le moral.

« Ah ne soit pas désolé pour moi, je ne suis pas mourante... » Cette fille était vraiment incroyable. Ça lui sortait d'où toute cette compassion? Non parce que parfois ça lui faisait peur. Est-ce qu'elle puisait cela quelque part? C'était pas normal. Pas pour elle en tout cas. Affichant une mine déconcertée, la rebelle étira un sourire moqueur à la mention d'être la femme la plus forte qui soit selon les dire de Sky. Alors là... Réellement amusée, elle appuya son dos contre la chaise, levant les yeux au ciel. Si ça pouvait être aussi simple que ça oui. « Ce n'est pas une question de force, mais de débrouillardise. Je sais me débrouiller par moi-même, je le fais depuis toujours...et c'est pas une erreur, c'est une habitude » La brunette soupira. Non mais une minute, la mini sonnait comme le grand oui. On aurait carrément dit Cobain pendant deux secondes. Cette famille la rendrait folle un jour. Pour ce qui était d'en faire partie... Elle planta son regard dans le sien. « Je n'ai pas besoin de rien t'inquiète, mais j'apprécie l'offre...j'y songerais. Je n'ai pas trop la tête aux prises de décisions en ce moment, mais ça n'a rien à voir avec toi, Cobain ou Charlie » Non, parce qu'elle ferait n'importe quoi pour son meilleur ami et la sœur le savait très bien. Pas besoin de s'étendre plus longtemps, oui elle était attachée à eux d'une certaine façon qu'elle n'arrivait pas à comprendre ou à expliquer. Sérieux, c'était bizarre cette histoire entre elle et cette famille. D'ailleurs, parlant de l’aîné, Chen lui demanda doucement comment ça se passait entre eux depuis les récents événements. Elle se doutait vraiment qu'il s'agissait d'une situation délicate qui la dépassait probablement, mais elle souhaitait tout de même écouter ce que Sky avait à dire sur le sujet. Après tout, elle avait entendu la version du frère, peut-être pourrait-elle faire quelques rapprochements. Hum, visiblement ça n'allait pas en effet. Lentement, la rebelle croisa les bras contre sa poitrine l'air songeur. « Je vois... » Qu'est-ce qu'elle pouvait dire ou ne pas dire. Et merde. Elle était la pire pour ce genre de conversation délicate. Sûrement par habitude d'être toujours celle qui gâche tout ou qui rend ça pire. Bref, cette fois-ci, elle devait vraiment se forcer. « C'est de Cobain dont on parle, bien sûr qu'il s'en veut à mort, ça n'a rien à voir avec le pourquoi, il est comme ça c'est tout... » Elle soupira, se souvenant bien des paroles de celui-ci au sujet de cet événement. « Il est paumé et dépassé par tout ça parce qu'il est le plus vieux et qu'il doit donc automatiquement veiller sur toi et sur Charlie. Écoute, je n'ai pas de famille, ni de frère ou sœur et je ne sais sûrement pas de quoi je parle, mais lui, je le connais. Ça va prendre du temps, mais crois moi, il finira lui aussi par s'en remettre » Son meilleur ami avait le droit de craquer comme n'importe qui, mais elle savait qu'il s'en remettrait quand même. Parce qu'il devait le faire pour sa sœur et son gamin. Pour le moment, il nageait dans le noir, mais il finirait par trouver la lumière. « T'en fais pas trop pour lui je... » Elle coupa sa phrase, soudainement hésitante. Cette discussion semblait se tourner vers autre chose. Je quoi, Chen? Hum? Quand il était question de parler sentiment, elle flippait à mort oui. Une vrai débutante. Chat sauvage. « ...je serais toujours là pour lui » Bon okay. Merci bonsoir. Elle se leva sans prévenir, ressentant juste le besoin de faire quelques pas pour se dégourdir les jambes. Bouger dans la pièce lui changerait les idées tiens. Elle récupéra son bol de céréale vide, ainsi que sa tasse de thé pour les laver avant de les ranger. Dans son dos, elle sentait le regard de Sky la suivre. Ouais non, si elle poursuivait sur ce dont elle n'avait pas envie de parler, elle serait vite incapable de lui tirer quoi que ce soit. Elle n'était pas dupe. Chen se méfiait des filles depuis toujours. Et pas sans raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: When the sun sets we're both the same [Skynoa]   

Revenir en haut Aller en bas
 

When the sun sets we're both the same [Skynoa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel LOGICIEL utiliser pour ENREGISTRER un MIX sur son PC ?
» BOCCACCIO LIFE 20-07-97 MIKE THOMPSON RETRO
» sets-lists tour acoustique
» Les sets de Miss Eleana !
» LIVE SETS RADIO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Negative One :: 
SAVANNAH
 :: Quartier EST
-