AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm sorry, so sorry, I wish I was stronger. || Cobyler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ta bouille de survivant :
Zombies tués : 70
Survit depuis le : 04/06/2015

MessageSujet: I'm sorry, so sorry, I wish I was stronger. || Cobyler   Dim 10 Avr - 2:48

Skyler tremble. Elle dans sa combinaison blanche, incapable de serrer dans ces bras les enfants qui dormaient devant elle. Ils étaient malade. Ils ne s'en sortiraient pas. Les parents avaient signé les décharges pour abréger leurs souffrances. Depuis le debut de la quarantaine, ils avaient dût mettre en place un nouveau système. Ils pouvaient faciliter la mort des patients en les endormant. Ils ne souffraient pas, c'était de l'euthanise. Purement et simplement. Interdit, immoral pour certains. La vérité était là : non seulement les patients ne souffraient plus, mais en plus les lits de l'hôpitail se libérait. Skyler ne voulait pas encore baisser les bras et avait foi en l'avenir. Ils allaient trouvé un  remède, tôt ou tard. Tous les jours, elle essayait avec ses collègues, ils faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour aider les malades. S'approchant du premier petit garçon, elle gratta le dessous de son pieds pour tenter une dernière fois de se rassurer qu'il n'y avait plus d'activité cérébrale. Insérant l'aiguille dans la perfusion, elle enleva les tubes et au long bip débrancha la machine. Levant son regard, elle vit celui de Gabriel tout aussi embrumé que le sien. Une fois le travail fait, les croques morts rentrèrent pour nettoyer la chambre. Skyler elle, se contenta de pleurer comme une madeleine dans les bras de Gabriel.
Cobain ne la regardait pas.
Cobain ne lui parlait pas.
Cobain s'inquiétait, mais semblait être complètement loin d'elle...
Qu'avait-elle fait ? Survécu ? Ouais, c'était sûrement cela son problème. Elle survivait aux pires trucs qui lui arrivaient. Qu'on la traite de chanceuse et Skyler vous prouvera par a + b qu'il n'y a rien de bon dans le fait d'être une personne qui arrive à repousser la fatalité. Ethan aurait mieux fait de la tuer ce soir-là, ou bien pour faire encore plus dans la justice : sa mère n'aurait jamais dû lui donner la vie. Comme ça, elle n'aurait été un poids pour personne. Ni pour son père, ni pour Cobain, ni pour Zayn et encore moins pour la belle Mikaelle. Ouais. Le monde tournerait définitivement mieux sans elle. L'idée avait germé dans son esprit lors de la visite au magasin d'armes de Blue. Elle ne l'avait pas quitté depuis. C'était le genre de sentiment qui vous prenait aux tripes. Qui vous laissait aucune seconde de répit !

La future doc regarda Charlie jouer. Ses deux grands yeux sombres posés sur elle, comme si elle était un superhéros, une wonderwoman des temps modernes. Elle tentait de faire bonne figure, de sourire, mais le cœur n'y était pas et le petit garçon le savait. Skyler avait été impressionner de sa maturité, il était presque risible de voir un petit bonhomme de sa taille sécher les larmes de sa tante au beau milieu de la nuit. Elle n'arrivait pas à le quitter. Il était sa bouée de sauvetage. Cobain aussi... Mais les distances avec lui se faisaient de plus en plus lourdes. Un fossé commençait à se creuser et la seule crainte de Skyler était qu'ils ne soient pas en mesure de le combler. Le pire dans tout ceci était qu'elle ne savait même pas pourquoi il agissait de la sorte avec elle. Elle avait tout fait pour rien ne change. Son comportement n'avait pas changé quand Charlie était là. Certes, seule, s'était une toute autre affaire comme pouvait le témoigner le mur de sa chambre qui commençait à être marqué à cause des coups qu'elle donnait dedans quand elle revoyait Ethan au-dessus d'elle. Évidemment que ses mains étaient marquées, que son corps avait perdu ses formes pour montrer un peu plus son squelette. Elle se forçait à manger avant d'aller vomir tout ce qu'elle venait d'ingurgiter. Elle ne pouvait juste pas. L'atmosphère était bien trop lourde. Seul Charlie semblait être heureux dans son monde. Protéger par sa tante et son père : deux piliers complètement détruits de l'intérieur. V'la la gueule des modèles de vies !
La future doc ferma son livre et alla dans la cuisine. Comme toujours, elle s'arrêta dans l'encadrement de la porte. Elle n'avait qu'a fermé les yeux pour retrouver ses amies douleurs et traumatismes. Tremblante, la main de Charlie se glissa dans la sienne :

« Speedy ? Tu es toute pâle ? Ça va pas ? Faut manger du sucre attends... »


Skyler regarda son neveu fouiller dans son sac à dos Spider-Man pour y sortir une sucette :

« Tiens, je te la donne. »

La jeune femme se mit à genoux pour serrer dans ses bras son petit prince. Embrassant tendrement ses cheveux, puis tout son visage, elle ponctuait chaque bisou avec un « je t'aime ». Le petit garçon répondait à chaque fois en riant. Puis, il s'éloigna non sans forcer de ses deux jolis yeux sa tante à ouvrir le bonbon pour le coller dans sa bouche. Cela fait, elle alla préparer le dîner. Voyant que Cobain tardait, elle fit manger Charlie, le força à brosser ses quenottes et après lui voir lu une histoire sortie de la chambre. Skyler avait remarqué que son aîné revenait tard, toujours quand elle était endormie. Il était temps de savoir s'il faisait cela sciemment ou bien si cela était le pur hasard. Alors, elle s'emmitoufla dans une couverture et s'allongea sur le canapé avec une livre sur l'Histoire de la Chirurgie en Europe. Ne pouvant se concentrer, elle décida d'écrire une lettre à Cobain :

Hey Bro,

Je sais qu'en se moment, je ne suis pas la meilleure des sœurs. Je suis la pire même. Je tente d'être une tante convenable, pas trop mauvaise, mais même parfois les yeux innocents de Charlie me font craquer. Il va falloir qu'on lui explique un jour... Qu'on lui ouvre les yeux, mais on fera ça ensemble, comme une vraie famille. On est peut-être pas parfait, pourtant, on est les plus riches parce qu'on peut encore être ensemble malgré la situation.
Oui, elle ne reviendra jamais comme avant.
Non, je ne pourrais pas être celle que tu as vu grandir et protéger.
Je dois apprendre à me défendre par moi-même, pour ne pas être un poids. Ni pour toi, ni pour Zayn, ni pour quiconque. Pourtant, il y a une chose qui ne changera jamais et c'est mon amour pour toi. Tu es et resteras mon frère. Je ne te l'ai pas dit ces derniers temps. Au combien tu es important pour moi. Parce que généralement dès que je pense à ce qu'il y a de bien dans ma vie... Je le revois. C'est difficile tu sais... De ne pas penser à lui, de ne pas voir son visage... Pourtant, je veux croire qu'on peut surmonter cela ensemble, toi et moi. On a vécu pire non ?

Je me suis dit que vu qu'aucne parole ne pouvait sortir de ma gorge, je t'expliquerais cela par écrit. C'est plus facile, moins douloureux peut-être de mettre des mots sur tout ça...

Je t'aime Cobain, n'en doute jamais, je ne serais rien sans toi et avec ton petit-prince vous representez ce que j'ai de plus chère dans ma vie.

Je t'aime encore et pour toujours grand frère.

Skyler Aliénor Forrester.


Elle alla poser la lettre sur son oreiller avant de revenir dans la salle à manger. Son 9mm à porter de main, lorsqu'elle entendit les verrous s'ouvrirent : son premier réflexe fut de le prendre dans ses mains. Le cœur battant à tout rompt, elle attendait de voir qui allait apparaître. S'attendant comme une conne à ce que cela soit Ethan qui se montre. Lorsqu'elle vit Cobain, elle abaissa son arme et la reposa sur la table basse. Lui offrant le plus beau sourire qu'elle avait en réserve, elle fit le premier pas :

« Hey... » Suivit d'un : « Je ne t'ai pas beaucoup vu ces derniers temps... Tu vas bien ? Je t'ai préparé ton assiette dans le micro-onde, Charlie est au lit. »

Skyler repoussa la couverture avant de s'approcher de lui. Ouvrant ses bras, elle se permit de l'enlacer :

« J'ai l'impression que tu m'évites... Je me fais des films ou bien c'est vrai ? »

_________________
I'm broken

⋆ Or you fight or you let yourself die


On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace nous sommes libres.(c) excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ta bouille de survivant :
Zombies tués : 153
Survit depuis le : 15/01/2015

MessageSujet: Re: I'm sorry, so sorry, I wish I was stronger. || Cobyler   Sam 23 Avr - 10:59

Sortir, s'occuper l'esprit, se changer les idées, s'empêcher de réfléchir. Il paraît que c'est une chose normal quand on veut s'éloigner d'une personne. Simplement ce n'est pas mon but premier, bien au contraire. C'est un événement que je cherche à fuir, et non pas une personne. Enfin...Deux événements : l'agression de ma soeur et la mort d'Ethan. Parce que même s'il le méritait, je ne peux pas m'empêcher de sentir son cou sous mes mains. A chaque fois que je les passe sous l'eau pour me laver, je revois le liquide rouge qui s'en écoulait après l'avoir frappé.  Zayn a terminé le travail, cependant j'ai été pris d'une violence et d'une envie de vengeance que je ne connaissais pas. Ais-je pris plaisir à frapper cet homme ou étais-ce simplement l'adrénaline et la peur du moment qui m'a poussé à lui tourner autour comme un vautour cherchant à éliminer sa futur proie ? Le pire dans cette histoire, c'est que cela me fait penser à mon père qui s'acharnait à nous taper dessus lorsque nous étions petits. Plus je cherche à me dissocier de lui...et plus j'ai l'impression de lui ressembler. Je souffle en ouvrant le placard d'une maison qui n'est pas la mienne.Après ce que nous avons vu avec Chenoa, il est important de prendre tout ce que nous pouvons avant que le chaos général rende cela impossible. Je ne sais pas où ils sont passés, mais les militaires ont du se charger des "malades" puisque je n'en ai pas vu depuis que j'ai trouvé Chen. Peut-être ont-ils simplement été tués ...?  J'ai décidé de ne pas en parler à ma sœur, ni à Charlie. Simplement parce que j'ai aucune idée de quoi leur dire,ni de comment aborder le sujet. A croire que tout devient tabou dans notre famille. Nous qui avions l'habitude de parler de tout et de rire de chaque situation, cela à bien changé. Je fourre des boites de conserve dans  le sac de sport accroché en bandoulière sur mon épaule puis passe à la pièce suivante. De piles,des briquets, des couteaux, des armes...je prends tout ce qui me semble utile. Utile contre quoi? Ces monstres ? L’apocalypse ? Ok, je déraille complètement, c'est pas la fin du monde non plus. L'armée va bientôt régler ce foutu problème. Ils sont là pour ça non ? Et pourtant ils ne foutent rien. Foutus soldats.

21h42, je me decide enfin à rentrer. Les rues sombres ne sont pas le meilleur endroit pour se balader. Charlie doit être couché, Skyler aussi. Du moins je l'espère. Il serait mentir de dire que je ne l'évite pas en ce moment. J'ai du mal à la regarder ou à lui parler sans revoir son regard dévasté juste après Ethan. J'arrive devant mon immeuble et grimpe les marches menant à l'appartement. Tout est calme, je crois bien que les seuls voisins qui restaient ont disparus eux aussi. Ou alors ils sont devenus ces monstres, ces choses terribles et cannibales. Je secoue la tête de droite à gauche pour enlever ces images de ma tête. Je n'en ai pas revus, c'est terminé maintenant. J'insère les clefs dans la serrure et ouvre la porte. Je suis surpris d'y trouver la lumière allumée, et encore plus Skyler sur le canapé...avec un flingue ? Je lève les mains en l'air en souriant légèrement, puis baisse les yeux et pose mon sac à terre. « Hey...  Je ne t'ai pas beaucoup vu ces derniers temps... Tu vas bien ? Je t'ai préparé ton assiette dans le micro-onde, Charlie est au lit. » Parfois, j'ai l'impression que c’est elle l’aînée dans l'histoire. Je regarde dans le micro-onde pour y trouver une assiette de pâte avec quelques légumes. Une portion bien maigre...c'est une bonne chose que je revienne avec de la nourriture. "Merci...". Je souffle avant de passer la main dans mes cheveux puis réchauffe l’assiette " Ca va..et toi ? J'ai été chercher de quoi manger, on avait plus grand chose". J'ouvre le sac, tout pour ne pas avoir à la regarder plus longtemps dans les yeux.Je fais bien attention à ne sortir que les conserves. Pas besoin qu'elle remarque les différents couteaux.  J'arrête tout mouvement quand Sky s'avance pour me prendre dans ses bras. Mes épaules se relâchent et je la serre un peu contre moi. Cette étreinte est étrange, pas comme d'habitude « J'ai l'impression que tu m'évites... Je me fais des films ou bien c'est vrai ? ». Je détourne le regard pour attraper le contenu du micro-onde qui vient de sonner. "Peut-être bien." Pas besoin de mentir, si elle me demande c'est qu'elle l'a remarqué. Je prends une fourchette et me décale pour aller me poser sur la table du salon et manger. Le silence s'installe et je jette finalement un coup d’œil à ma sœur "T'as beau dire que c'est pas ma faute, j'y suis pour quelque chose Sky. Je t'ai laissé seule, j'ai préféré rester avec Zayn et j'ai même pas réfléchis à ce qu'il pourrait t'arriver. Tu m'as appelé mais j'ai ignoré mon téléphone ". C’est la première fois qu'on en parle ouvertement elle et moi. Je n’ai pas quitté ma nourriture des yeux, jouant avec la fourchette sans vraiment manger.

_________________
✽ It's dark inside , It's where my demons hide ✽
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I'm sorry, so sorry, I wish I was stronger. || Cobyler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sara Evans
» 30 Seconds To Mars Call Kanye West Collabo An 'Unexpected Surprise'
» Tim McGraw
» Janiva MAGNESS - Stronger For It (2012)
» STRONGER [Paroles et Traductions]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Negative One :: 
SAVANNAH
 :: Quartier EST
-